On March 26, 2019 we launched new MODX Forums. Please join us at the new MODX Community Forums.
Subscribe: RSS
  • Intéressant, même si je ne partage pas cette approche.

    Du moins, pour moi donner 3, 5 ou 10h de maintenance a du sens pour un système de carnet de ticket de maintenance, moins cher à l’heure. Par contre si je forfaitise, je ne tiens plus compte des heures : un forfait c’est un forfait quand je facture un fortfait annuel, je défini précisémment ce que cela comporte mais par contre, il n’y a pas de limite de temps. Le client est tranquille, il sait que quoiqu’il arrive il est couvert smiley
      .: COO - Commerce Guys - Community Driven Innovation :.


      MODx est l'outil id
    • En terme de maintenance, il faut pouvoir répondre à chaque cas..et chaque client a son avis sur le sujet.

      Notre approche (certes récente..) est de proposer

      - soit le suivi au tps réel à ..€/h. Bon c’est cher, mais le client est au courant et peut avec avec l’autre possibilité

      - soit une formule (abonnement annuel, payable mensuellement ou trimestriellement.) qui lui assue un certain nombre de prestations (qu’elles soient utilisées ou pas)

      Genre les màj système majeures, un certain nombre de modification, saisie de pages standard.

      En marge de cela nous indiquons un tarif ’normal’ pour les prestations basiques forfaitaires tq édition de pages, retouche images pour intégration,..

      Tarif qui se voit sévèrement diminué si l’on se trouve dans le cadre de la formule abonnement.

      J’aimerai efectivement savoir si les formules avec abonnment ont la côte ou pas.

      Et va falloir indiquer le cms à zéro €... ouais bonne idée.
        Schtroumpf Grognon - Grouchy Smurf
        ---------------------------------
        Faites pas attention.. - Don't pay attention
        http://www.dzi-neo.net
      • Quote from: davidm at Oct 02, 2006, 05:12 PM

        Intéressant, même si je ne partage pas cette approche.

        Du moins, pour moi donner 3, 5 ou 10h de maintenance a du sens pour un système de carnet de ticket de maintenance, moins cher à l’heure. Par contre si je forfaitise, je ne tiens plus compte des heures : un forfait c’est un forfait quand je facture un fortfait annuel, je défini précisémment ce que cela comporte mais par contre, il n’y a pas de limite de temps. Le client est tranquille, il sait que quoiqu’il arrive il est couvert smiley
        Pas de limite de temps : j’ai connu dans le passé (dernière SSII pour laquelle je travaillais) des abus et ne plus pouvoir s’en sortir et d’y passer tout son temps
          Marc
          I'm French... Sorry for my bad English, I use ' Google Translator' or other... but that remains that tools wink
        • Tout dépend comment tu définis le contenu de la prestation, c’est là qu’il faut baliser pour éviter ce genre de problème...
            .: COO - Commerce Guys - Community Driven Innovation :.


            MODx est l'outil id
          • Lu

            IL faut toujours se méfier quand même car il y a toujours un malin pour trouver une astuce. Même dans le cadre d’un crédit temps, certains arrive selon les clauses à extraire du crédit temps des opérations mal bornées.

            Le dernier consultant incompétent (pléonasme?) que j’ai vu se faire virer avait listé les serveurs dédiés nécésaires (24), switchs et les 3 baies dans le datacenter mais avait oublié de spécifier que le tout était à la charge du client.
            Le pauvre a du quitter l’informatique car cela à fait le tour de toutes les SSII pour ce moquer de sa société et pleurer d’avoir perdu l’appel d’offre à cause d’un #########.
            • Il ne faut pas oublier quelque chose : les relations de business sont aussi (surtout) basées sur la confiance. Evidemment, aucun contrat ne peut couvrir 100% des cas et prémunir contre un client agressif.

              Ceci dit, les contrats sont des écrits qui ne garantissent pas toujours de toute façon car il ne faut pas oublier que ce n’est pas parcequ’on écrit quelque chose que c’est légal et a contrario ce n’est pas parceque quelque chose n’est pas écrit qu’on est pas couvert. La loi et la jurisprudence sont là pour protéger les parties.


                .: COO - Commerce Guys - Community Driven Innovation :.


                MODx est l'outil id
              • David,

                Si tu penses cela, alors méfie toi ou choisi bien tes clients.

                Attention à ne pas confondre légal et contractuel.
                De toutes les façons tu ne peux pas proposer par contrat, une prestation illégale au sens de la loi.
                Ensuite, les deux contractants s’engagent à respecter les termes du contrat donc ce qui est écrit est dû.
                Tout ce qui peut nonner lieu à interprétation est dangereux car peut se retourner contre toi même au tribunal.

                Une simple ligne : "mise à disposition de sauvegarde journalière" peux te coûter vite très cher :1 CD vierge par jour, le paquet et le timbre poste plus le temps passé.

                La confiance s’arrête souvent au porte monnaie et ce de plus en plus.
                • Je ne suis pas naïf non plus, le business c’est le business, mais je pense que la différence d’approche tiens aussi au fait qu’en tant qu’indépendant, on ne travaille pas de la même façon. On ne risque pas la même chose à réaliser un site web qu’à installer un parc de machine, à mon avis. Et puis, comme je disai, la relation est bien plus étroite : les clients qui choisissent des indépendants plutôt que des agences web choisissent aussi une approche plus "personnalisée".
                    .: COO - Commerce Guys - Community Driven Innovation :.


                    MODx est l'outil id